Evaluation interdiscilinaire
Affections dégénératives
Déformations rachidiennes
Prothétique discale
Tumeurs
Infections
Fractures

Sciatique

Sciatique est le terme qui décrit une douleur s’étendant depuis la fesse, le long de la jambe, le plus souvent en-dessous du genou, parfois jusque dans le pied. Cette symptomatologie est souvent associée à de fortes douleurs dans le bas du dos.

La sciatique peut être occasionnée par de nombreuses pathologies, mais elle est habituellement due à la compression ou à l’irritation d’une racine nerveuse au niveau lombaire bas. La douleur est habituellement produite par un fragment de disque ou par une hernie discale lombaire où le matériel discal va réduire la taille du canal rachidien (tunnel dans lequel passe les nerfs) et causer ainsi la compression d’une racine nerveuse lombaire.

Cette douleur, parfois très invalidante, est souvent aggravée par la position assise, par exemple dans une voiture, en pliant le corps vers l’avant ou dans l’action de soulever ou de ramasser un objet au sol. Tousser ou éternuer peut occasionner une décharge douloureuse.

La position couchée sur le côté en chien de fusil ou couchée sur le dos avec les jambes légèrement repliées et appuyant sur 1 ou 2 coussins apaise habituellement la douleur.

Des investigations radiologiques (radiographies, CT-scan, idéalement une IRM, etc) pourront être nécessaires afin de mieux identifier la cause du problème.

Ces examens seront demandés par votre médecin en cas de sciatique à répétitions ou dans les cas où la douleur ne réagit pas au traitement conservateur.

La sciatique peut être accompagnée d’une sensation de fourmillements dans la même jambe, d’une diminution de la sensibilité ou encore d’une faiblesse musculaire dans la jambe ou dans le pied. Ceci peut correspondre à une compression plus importante du nerf.

Une protrusion discale ou un bombement du disc est souvent observée sur les examens IRM ou CT-Scan. Elle est habituellement sans gravité, ne produisant généralement ni de compression sur les nerfs, ni de douleur dans la jambe ou dans le dos.

Diagnostics possibles :

Hernie discale lombaire
Sténose spinale lombaire
Déchirure discale lombaire
Spondylolyse lombaire / spondylolisthésis lombaire
Echec d’une opération lombaire précédente
Autres (infection, tumeur, métastases, etc)

Dans la majorité des cas (90%), les patients souffrant d’une sciatique vont s’améliorer spontanément dans les 6 à 12 semaines suivant l’épisode initial. Le traitement initial sera dirigé vers une réduction de la douleur afin que le patient puisse garder une certaine activité physique, aussi bien à domicile que professionnelle.

En cas de disparition spontanée d’une sciatique occasionnée par une hernie discale, on observe la réapparition d’une nouvelle sciatique (récidive de sciatique) dans 20 à 25% des cas. En cas de récidive, on aura encore 90% des cas où la douleur va à nouveau disparaître dans ce même laps de temps. En fait, seulement 10% environ des patients souffrant de sciatique nécessiteront d’un traitement chirurgical.

Options thérapeutiques :

Traitement conservateur (repos, diminution de l’activité, médicaments, physiothérapie, etc.).
Infiltrations épidurales
Chirurgie discale lombaire
Décompression avec fusion lombaire rigide
Décompression avec fixation élastique lombaire

ledos
ledos