Evaluation interdiscilinaire
Affections dégénératives
Déformations rachidiennes
Prothétique discale
Tumeurs
Infections
Fractures

Sténose spinale lombaire (ou canal lombaire étroit)

La sténose spinale est une pathologie liée au vieillissement, donc fréquente à partir de la 6ème décade de vie. Elle a été décrite pour la première fois il y a seulement une soixantaine d’années, probablement grâce à l’amélioration des moyens radiologiques à disposition. Elle consiste en une diminution du calibre du canal rachidien, le tunnel offrant passage aux structures nerveuses à l’intérieur de la colonne vertébrale, ce qui entraîne leur compression progressive. La cause directe consiste en des troubles dégénératifs aussi bien du disque intervertébral que des facettes articulaires avec leur déformation et l’épaississement de leurs tissus.

Les patients atteints de sténose spinale se plaignent habituellement de douleurs dans les jambes, parfois jusque dans les pieds, douleurs qui sont habituellement aggravées par la marche (claudication). Ces douleurs sont souvent bien calmées quand le patient s’assoit ou lorsqu’il se plie vers l’avant. Dans la majorité des cas, le patient se plaint également de douleurs lombaires qui peuvent parfois être assez importantes.

Lors de l’examen médical, on essaiera de définir l’origine anatomique des plaintes du patient, tout d’abord par un historique (discussion sur le caractère de la douleur, son début, ce qui l’améliore et ce qui l’empire) ainsi que par un examen du patient même portant surtout sur le bas de son dos et sur un examen détaillé de ses jambes. Un examen neurologique pourra également être nécessaire à ce point.

Le patient pourra aussi bénéficier d’examens radiologiques portant sur des radiographies conventionnelles, un CT-Scan ou encore mieux, de nos jours, un examen IRM.

Options thérapeutiques :

1.Traitement conservateur (modification de l’activité, médicaments, physiothérapie, etc.)
2.Infiltrations épidurales
3.Opérations de décompression lombaire
4.Décompression avec fusion vertébrale lombaire
5.Décompression avec fixation lombaire élastique
6.Espaceurs inter-épineux lombaires

La présence de troubles dégénératifs avec protrusion discale ou sténose spinale que l’on met en évidence sur les radiographies ou sur une IRM ne représentent pas une indication pour un traitement chirurgical à moins que l’on puisse démontrer que la cause des plaintes soit assez sévère pour nécessiter un tel traitement.

Si possible, un traitement conservateur et donc non chirurgical, sera toujours recommandé dans un premier temps. Celui-ci comprendra une modification de l’activité physique, voire sa diminution, des médicaments anti-douleurs et anti-inflammatoires, de la physiothérapie et si nécessaire une série d’infiltrations épidurales.

Ce n’est que si les plaintes sont suffisamment invalidantes malgré le traitement conservateur suivi pendant une période pouvant aller de 2 à 6 mois, ou alors qu’elles sont associées à des troubles de la sensibilité ou des faiblesses musculaires dans les jambes (déficit neurologique), que l’on décidera d’effectuer un traitement chirurgical.

Selon les plaintes du patient, le traitement chirurgical pourra porter sur une décompression des structures nerveuses (excision des tissus qui diminuent le calibre du canal rachidien et qui compriment les nerfs), associée ou non à une fusion des segments vertébraux intéressés par la pathologie.

ledos
ledos